Les synchronicités, les signes de la vie

Dernière mise à jour : 18 nov. 2021

Ces signes de la vie qui nous surprennent, nous font sourire, nous font douter et en même temps qui nous rendent confiant en la vie. Un jeu avec l'invisible, de l'intuition. S'aligner avec la vie, avec son cœur. Respirer et sourire. Etre léger de suivre ces indications comme si on suivait un GR. Tester et kiffer.


Que j’aime suivre les signes.


En août 2019, je suis partie marcher un mois sur les chemins de St Jacques. Je me rends compte que je suis partie avec confiance. Première fois que je partais sur un GR. On m’avait dit ou j’avais lu que c’était bien balisé, je suis donc parti sans carte topographique (je ne sais pas si je savais que ça existait). J’ai bien acheté un guide. Il me servait à connaître les étapes, et avoir des adresses pour les gîtes (j’ai laissé ce guide à mi-parcours chez mes parents).


Suivre ces signes en blanc et rouge, jour après jour.


Au départ de cette aventure, j’avais peur de ne pas les voir ou de ne pas capter où aller. Il y avait beaucoup de pèlerins, je pense que je suivais presque plus les gens que les signes (belle métaphore de la vie, suivre les autres plutôt que sa voie, même si au final on suit tous les mêmes signes sur un GR à peu près).

Puis, les yeux s’habituent à voir les signes, à les chercher. Il arrive de ne pas en voir pendant un moment et de se demander: est-ce que j’ai loupé quelque chose? fallait-il tourner? se souvenir s’il y avait un embranchement et au final faire confiance. Il m’est arrivé, je crois au 2ème jour de continuer tout droit absorbée par la beauté du paysage; un pèlerin m’a sifflé et appelé pour m’éviter un détour de 2-3 km en côte. C’est arrivé d’autres fois et dans les deux sens.


J’ai adoré ça, suivre ces signes. Je me souviens en parler à mon blablacar de fin d’aventure. Je me souviens que ça m’a manqué au retour à la maison.

Je raconte tout ça, car suivre le balisage d’une randonnée, c’est comme suivre les signes que nous offre la vie. Les coïncidences dues au hasard qui n’existe pas, aux synchronicités.


Si tu vois un canard blanc dans un lac, fais gaffe c’est peut-être un signe :)


J’ai toujours adoré ce jeu de mot, bien avant de connaître les synchronicités.


Les synchronicités, ces signes que la vie nous envoient et qui ont un sens pour nous.

Cela peut être pour des petites choses, par exemple, il m’arrive de repenser à une chanson que j’ai beaucoup écouté et impossible de me souvenir du titre ou du chanteur, quelques jours plus tard ou en moins de temps, la chanson passe à la radio (même quand ce n’est pas une chanson connue). Ou encore mieux que ça, trouver pile poil une réponse à un problème que j’ai.

Pour moi les synchronicités sont souvent des réponses à des intentions que j’ai posées. Les réponses de l’univers, à un moment auquel je ne m’attend pas (c’est important, j’y reviendrai un peu plus loin).

Voici un autre exemple, il y a quelques années, j’ai l’idée de partir marcher sur le chemin de St Jacques, sans trop connaître ce chemin. Je me souvenais des pèlerins qui marchaient dans mon village natal, je me demandais comment ils faisaient pour marcher autant :)

Je crois que c’est un mec que j’ai croisé au Mont St Michel qui m’en avait parlé, il m’avait raconté être parti marcher un mois en Espagne et que cela lui avait changé la vie, qu’il avait eu des réponses sur sa vie.

Je vais la faire courte car quand je commence à parler de ce chemin, je suis intarissable.

Bref, longtemps après, j’ai envie de tester ça, partir marcher longtemps seule. Je ne sais pas trop comment cela est possible car je ne peux pas partir avec ma fille qui est petite et qui n’aime pas marcher, et la laisser plus de 2 mois… Je demande à l’univers si je dois faire ce périple et d’où partir (il y a plusieurs possibilités).

Quelque temps plus tard, en allant au marché, je discute avec des gens sur le parking et ils me disent qu’ils viennent du Puy en Velay (ce qui est loin pour venir faire son marché où j'habite). Voilà ma réponse. Cette réponse a du sens pour moi!


Dernièrement, je demande à l’univers de rencontrer quelqu’un afin de m’aider pour mon projet pro. J’ai été guidé, bluffant. Je connaissais plusieurs personnes qui proposaient des accompagnements pour le pro mais c’est vers une autre personne que les synchronicités m’ont portée. Le mot quintessence, je ne sais pas vous, mais moi je ne l’entends pas tous 4 matins. En 15 jours, il est revenu par différents biais (séance d’ostéo, une amie qui me dit faire une formation sur la fiscalité avec ce nom, une publi instagram…) tout m’amenait vers quintessence, un accompagnement créé par un groupe de 5 femmes.

Pourtant, même si ce qu’elles proposaient me plaisait, ça ne me faisait pas vibrer. Et oui, c’est important de s’écouter. J’associais “quintessence” à une de ses femmes, quand j’ai capté ça, là ça m’a fait vibrer.


Plus haut, je disais que c’est important que ça soit à un moment auquel je ne m’attend pas.

Pourquoi cela? parce que sinon c’est ma tête qui cherche à avoir des signes et dans ces cas là elle en voit aussi plein mais ce ne sont pas des synchronicités, c’est mon petit moi qui se satisfait. Cela m’est arrivé plusieurs fois. C’est comme un-e ami-e achète une voiture X rouge et vous ne faites que croiser cette voiture les jours suivants, ou voir toutes les heures miroirs. On cherche inconsciemment à les voir.

Quand on est surpris, quand ça vibre, quand on se dit ah mais j’avais demandé pour ça, j’avais oublié! alors là on peut y aller, tout va bien se passer. Ou ok, c’est pas pour moi, ou pas le moment (le ressenti est important).


En se posant un peu, on capte vite la différence (avec l’expérience aussi)

Tester de faire confiance à ces signes qui nous parlent, c’est souvent adopter cette manière de vivre, intuitive et se sentir léger. Le bonheur.


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout