Comment retrouver la lumière quand on plonge dans sa part d'ombre?

Il y a quelques jours, l'ampoule de ma lumière intérieure a grillé. Pour assombrir le tableau, la pluie n’arrêtait pas de tomber. J’ai cherché où j’avais bien pu ranger les ampoules, n’en ayant pas souvent besoin, je les avais bien planquées.


Je savais que j’allais en trouver une. Rien n’est figé, tout bouge. C’est la même chose pour les émotions. Je savais aussi qu’être dans l’ombre me permettrait d’apprécier encore plus la lumière.


Ce temps plongé dans ma part d’ombre m’a permis justement d’y mettre de la lumière. Il m’a permis de voir ce que je ne veux plus et donc ce que je veux. Ça m’a permis de me réaligner à qui je veux être. Comment cela devient encore mieux que ça?


Qu’ai-je fait concrètement?


1- Je me suis autorisée à pleurer. Cela peut paraître naturel mais plein de personnes refusent de vivre pleinement un moment désagréable et refoulent leurs larmes. Vivre et accepter ses émotions, c’est aussi cela, s’autoriser à ne pas être tout le temps d’humeur égale, et rayonnante. Comme si au lieu de planquer la poussière sous le tapis (la tristesse), je la nettoyais et je la mettais dehors.


2- J’ai écrit. L’écriture est géniale pour sortir tout ce qu’il y a à sortir de notre tête. Ca peut être des non-dits, des peurs, des croyances, les films créés par notre égo, tout ce qui nous emmerdent, tout ce qui nous rend triste. Pour continuer ma comparaison avec le ménage :), c’est faire du tri voire sortir les poubelles. Après, il y a plus de chances d’avoir de la place pour retrouver l’ampoule de notre lumière intérieure.


3- La respiration. J’ai pris du temps pour respirer en conscience, être maintenant, pas dans le passé, pas dans le futur, juste maintenant. Car tout va bien dans l’instant.

Il existe plusieurs techniques de respirations.

Pour se calmer et se recentrer, j’aime celle de la cohérence cardiaque: cinq secondes à l’inspiration, cinq secondes à l’expiration, soit six respirations par minute. Dans l’idéal à faire 3 fois par jour environ 5 minutes.

J’aime aussi la respiration en carré: j’inspire, je bloque 3 secondes, je souffle, je bloque 3 secondes. Ça peut être 2,3,4,5,6,7,8,9,10 secondes… et le temps d’inspir et d’expir peut être aussi de la même durée que les pauses, à vous de voir et de tester.


Vous pouvez ajouter le mouvement: courir, danser, faire du sport qui vous fait du bien. Ré Oxygéner ses cellules peut aider à passer les moments sombres, si l’envie est là.


Ces moments permettent selon moi, de réajuster notre vie, de faire du vide en soi pour accueillir encore plus de lumière, de mettre en place les choses qui nous font vibrer car on a bien identifié, en général, ce qui n’allait pas. On se responsabilise et on reprend notre vie en main. Comment cela devient encore mieux que ça?


35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout